Malheureusement, la France est un pays obsédé par les sectes !

Ce pays qui a vu naître « Les Droits de l’Homme » est en train de devenir, depuis quelques années, le pays de l’intolérance !

En effet, la « chasse aux sectes » qui s’est déclenchée dans les années ’90 a jeté une flambée d’intolérance, de diffamation et de mensonges sur notre beau pays.

Deux catégories d’êtres humains sont particulièrement « attaquées » par les « antisectes » :

  • Les thérapeutes pratiquant les médecines douces ou naturelles.
  • Les enseignants et/ou écrivains de spiritualité.

Il suffit de réfléchir cinq minutes pour comprendre à qui profite le crime :

  • Les attaques sur la première catégorie sont mercantiles.
  • Les attaques sur la deuxième catégorie sont religieuses.

Dans les deux cas, certains organismes ou systèmes puissants voient d’un très mauvais œil le fait que des individus pensent différemment d’eux, avec un certain succès en plus !

Dans le premier cas, les « marchands » de la santé allopathique se disent que ces thérapeutes et autres guérisseurs alternatifs vont forcément faire baisser leurs ventes de produits ! Produits d’ailleurs plus ou moins douteux, comme les spécialistes de la santé le révèlent : environ 90% des médicaments ne servent à rien, et certains d’entre eux sont même dangereux ! Ainsi, c’est toute une industrie en panique, car son portefeuille est en danger !

Dans le deuxième cas, les religieux se sont accaparé la spiritualité (ou tout au moins le mot « spiritualité », créant la confusion dans l’emploi du langage) : ils la tiennent en otage, afin de demeurer seuls « maîtres à bord » de la façon de penser le divin et de croire : ceci va à l’encontre des « Droits de l’Homme », puisque tout être humain devrait être justement considéré comme étant libre de penser et de croire à ce qu’il veut !

En réalité, rien n’est plus différent que la religion et la spiritualité : la première concerne les croyances et les dogmes (vrais ou faux), tandis que la seconde s’occupe de l’expérimentation réelle des connaissances, grâce à la méditation visant un lien direct au monde spirituel ainsi qu’une transformation de l’être. La spiritualité, telle que nous l’entendons, ne s’intéresse à aucune croyance, car elle repose sur la liberté, l’entière créativité de la pensée, et sur le degré d’aspiration dynamique de chaque pratiquant.

Ainsi, en France, dès lors que vous écrivez sur la spiritualité, non seulement vous êtes amalgamés à la religion – ce qui est un comble ! – mais, de plus, vous devenez systématiquement « l’ennemi » de la religion, et son « bouc émissaire ».

L’auteur de ces lignes n’a absolument rien à voir avec les religions, qu’il respecte cependant, et qu’il a étudiées pour les comprendre, mais qui ne sont pas ses centres d’intérêt. En revanche, il écrit sur la spiritualité (mais pas seulement…) pour encourager les lecteurs à cultiver leur libre arbitre, à penser par eux-mêmes et à révéler leur propre créativité, afin de découvrir leurs propres réponses aux questions existentielles : « Qui suis-je ? », « D’où viens-je ? » et « Qu’ai-je à faire sur cette terre ? ». Son leitmotiv principal est : « Ne me croyez pas, mais expérimentez par vous-mêmes ! ». Une évidence, puisque dans le domaine de la spiritualité, il n’est pas question de croyance, mais d’expérimentation individuelle.

Enfin, et pour justifier le titre énigmatique de cet article, l’auteur de ces lignes est souvent amalgamé avec les autres « Pierre Lassalle » vivant en France.

Savez-vous qu’il existe 24 « Pierre Lassalle » en France ?! Et parmi eux, certains sont des thérapeutes et/ou vendent des formations… Je ne citerai pas de nom ! Euh, je blague bien sûr, puisqu’il est déjà cité !

En ce qui me concerne, je me considère en tant qu’écrivain et conférencier, spécialiste de l’héroïsme, enseignant de méditation (créateur de la « méditation créatrice »), et romancier.

Je ne suis pas thérapeute et je n’enseigne aucune thérapie. De même, je ne vends aucune formation. La spiritualité, reposant sur la liberté, ne peut pas être vendue en tant que formation. La spiritualité, c’est la compréhension de l’esprit humain, habitant un corps physique, que nous sommes tous. Il ne peut exister de formation pour cela. La seule réalité, c’est l’expérimentation progressive, étape par étape, du mystère de l’esprit que nous sommes.

Voilà pourquoi « un Pierre Lassalle peut en cacher un autre » (comme les trains !), et c’est la raison pour laquelle il me semblait important de préciser qui je suis et qui je ne suis pas.

Le reste est une affaire de discernement et de respect de la vérité.

Chacun de mes ouvrages démontre parfaitement ce que j’ai exprimé dans ces lignes.

Et d’ailleurs, si vous souhaitez connaître le meilleur manuel antisecte, vous pouvez vous procurer l’ouvrage de l’auteur, le « vrai » Pierre Lassalle ! Humour… : Le Nouveau Tarot de l’Individualisation (Editions Terre de Lumière).

Par Pierre Lassalle

Email This Page