En me questionnant en ce début d’année sur ce que je voulais améliorer dans ma vie, et qui m’aiderait à être plus respectueux avec la nature et les gens qui m’entourent, j’ai senti l’importance de passer un nouveau cap au niveau de mon hygiène de vie.

Je n’ai donc pas été surpris d’observer les nombreux clins d’œil et coïncidences de la vie qui me sont apparus en l’espace de quelques jours, et qui m’ont amené à découvrir des approches nouvelles en lien avec l’alimentation et la respiration. J’ai eu la preuve, une fois de plus, que lorsque je souhaite évoluer dans un domaine de ma vie, la bienveillance du monde spirituel m’apporte toujours des éléments de réponses ou des pistes à mes questionnements.

Pour n’en citer qu’un, je relisais certains passages du livre « Natura, ou les Secrets du Livre de la Nature », de Pierre Lassalle, notamment sur la guérison et la rédemption de la Nature à travers la « Forteresse de l’Harmonie », et je suis tombé sur une recommandation de l’auteur sur l’ouvrage du disciple de Peter Deunov, Boyan Boëff, « La Respiration dans l’enseignement du Maître Deunov » (Editions Le Courrier du Livre).

Souffrant d’asthme depuis de nombreuses années, et venant justement de vivre quelques jours éprouvants au niveau de ma respiration (nombreuses prises d’un aérosol – Ventolin), j’ai ressorti de ma bibliothèque le livre précité, que j’avais acheté quelques mois auparavant mais que je n’avais jamais ouvert !

Dès les premières pages du livre, j’ai perçu l’importance de mettre de la conscience dans ma manière de respirer, et d’accueillir tout ce qui pouvait se passer d’un point de vue subtil ou énergétique, simplement en retenant l’air quelques secondes dans mes poumons, entre une inspire et une expire.

J’ai décidé de mettre ce nouveau rythme de respiration en pratique le jour même, pendant quelques minutes, puis j’ai étendu cette pratique quotidienne voilà maintenant trois semaines. Les changements ont été immédiats ! Je suis non seulement parvenu à calmer le niveau d’asthme élevé des jours précédents, mais en plus je n’ai eu besoin que d’une seule prise de mon aérosol sur trois semaines (ce que je n’ai vécu qu’à de très rares occasions jusqu’ici) !

En plus de cela, j’ai utilisé cette technique de respiration lors d’activités sportives ou lors de marches soutenues, et j’ai pu maîtriser mon rythme respiratoire avec une facilité étonnante ! Cela a même fonctionné en plein sommeil, lorsque je me suis réveillé avec des peurs ou sensations d’étouffement, où il ne m’a fallu que quelques minutes pour me calmer et me rendormir. Cela m’a permis aussi, lorsque je me trouvais dans une situation émotionnelle où je manquais de recul, de soudain prendre conscience que je bloquais ou écourtais ma respiration. Bien entendu, il m’a parfois fallu faire preuve de patience et de persévérance pour maîtriser certaines montées d’asthme, mais j’y suis parvenu.

Je me réjouis d’approfondir plus encore les connaissances dévoilées dans ce livre, car je n’en suis encore qu’au début, mais la joie et les changements que j’ai vécus en quelques jours seulement par une mise en pratique quotidienne de cette technique qui me semble essentielle, simple et profonde à la fois, m’ont donné envie de vous le partager et de vous encourager à la découvrir.

 

Email This Page