La nature, cette terre que nous foulons de nos pieds, cette chère nature qui nous nourrit, cette terre dont nous faisons partie, nous sommes un ensemble, et nos destins sont bien plus liés à elle, que nous le pensons. Nous sommes constitués de nature, de sa sagesse, de sa complicité, de sa vie et nous sommes ici-bas, autant qu’elle, elle est avec nous, les êtres humains.

Notre devenir dépend d’elle, et elle dépend de notre soutien. Elle et nous, nous formons un ensemble, liés par la nature même, et par notre avenir… Il serait utopiste de croire que nous allons pouvoir un jour quitter la planète et habiter sur une autre planète comme les chercheurs, les scientifiques, et leur quête de l’espace le laissent entendre. Les histoires de science-fiction sur l’état de nos ressources naturelles, ou du climat, ont beau transmettre, à la manière d’un scandale ou de façon sensible leur message « faisons attention à notre planète », il n’en est pas moins que nous n’abandonnerons pas notre planète dans un état lamentable pour s’enfuir ailleurs et faire comme si de rien n’était. Les belles paroles humanitaires sont à l’ordre du jour pour un avenir ensemble ! Il n’est pas envisageable qu’un jour nos routes, celle de la nature, et celle des êtres humains se séparent pour continuer chacun de son côté. Et même si cela était possible et réalisable, il est profondément inhumain de se barrer en laissant derrière nous la terre un si grand être vivant à l’état de destruction par notre faute. Nous sommes un ensemble, elle est notre terrain de vie, et nous sommes responsables de son état, de son avenir, ensemble nous formons une humanité. Alors si nous voulons un futur, c’est avec elle qu’il se passe, nous sommes indissociables. Alors si tu te sens concerné, car tu veux aussi d’un futur, il se construit maintenant !

Il est temps de transformer notre vision et nos attitudes de pensée, de sentiments, et d’action, envers ou avec la nature. La connaître, la respecter, la soutenir, et collaborer avec elle, c’est aussi préparer notre avenir.

Tu n’es peut-être pas encore installé, dans ton habitat, dans ta région, et avec de multiples habitudes automatiques, qui vont de ce que tu fais en te levant le matin, à tes consommations de tout genre. Ou bien si c’est déjà le cas, ce ne doit pas être depuis assez longtemps pour ne pas pouvoir changer rapidement, si besoin. A moins que tout ton mode de vie soit entièrement identique à celui de tes parents, alors c’est donc profondément ancré !! Mais en dehors de cela, la vingtaine est justement l’occasion de faire table rase sur toutes les habitudes. Souvent en vivant au jour le jour, un peu n’importe où…, cela se fait tout seul ! Cela permet de voir comment vivent nos amis, nos nouvelles connaissances, et de découvrir des astuces qui peuvent nous convenir dans l’immédiat ou pour plus tard. Et des nouvelles habitudes s’installent déjà. Mais le mieux est de savoir pourquoi nous faisons ceci ou cela. Et viendra le temps de s’installer plus confortablement, en choisissant dans notre environnement nos fournisseurs, en énergie, objets, nourritures, transports, etc. qui viennent compléter certaines bonnes habitudes déjà prises.

Mais le plus important dans tout ce renouvellement est la conscience, celle de toujours savoir pourquoi nous avons tel geste, ou telle pensée, pourquoi nous choisissons tel fabriquant plutôt qu’un autre, et en quoi cela profite à la nature. Et si financièrement on ne peut se le permettre, alors on continue les recherches jusqu’à trouver ce qui nous convient. Et rien n’est jamais parfait et tout peut continuer à être renouvelé.

Par Lucie Delalain

Pour l’ouvrage Natura

Retour à Jeunesse & Vie