Qui suis-je ? Pourquoi suis-je là ? Qu’est-ce qui me caractérise en tant qu’être unique ? Quelles sont mes valeurs ? En quoi suis-je différent des autres ?…

Si tu as classé ces questions trop tôt, les jugeant inutiles jusqu’à l’oubli, alors c’est elles qui te trouveront. Plutôt tard que jamais, l’évidence sortira au grand jour : ce que tu es et qui te caractérise est ce que tu es devenu ! Ce que tu as fait de ta vie parlera de lui-même, avec les étiquettes que tu auras collées sur toi : devenant quelqu’un aux yeux des autres ou du monde, devenant quelqu’un selon tes propres critères, ou bien devenant personne si tu as suivi le protocole du bon citoyen présenté à la TV, et dans les magazines.

Si tu es devenu le parfait citoyen « toulemonde » ou peut-être une copie conforme de tes parents, telles que parmi ces possibilités : un directeur d’entreprise, un père/mère de famille, une personne insécurisée souvent cloitrée chez elle, une personne associable se cachant derrière Internet, un grand enfant toujours en caprice, un politicien, un SDF, une personne avec une belle baraque, un artisan, une personne toujours malade, un paresseux assis pendant des heures au café, une bonne personne qui rend toujours les services demandés, une personne regardant le TV 5h/j, une personne rebelle des lois de la société, un fan de ceci ou de telle célébrité, une personne emplie de connaissance, une personne à tel look vestimentaire, etc.

Dans tous les cas, tes actes et attitudes régulières te diront si tu subis ta vie, ou bien si tu essaies de te dépasser pour te révéler, telle : une personne forte qui cherche toujours à sortir de situations compliquées, une personne relationnelle qui veut de l’amitié et de l’amour, une personne revenant toujours à une même source « nature, vérité, amour, espérance, entraide, libération, défendre, etc. » quoi qu’elle traverse, une personne courageuse qui dénonce les mensonges et escroqueries, une personne qui veut l’entraide, une personne qui résiste à ses dépendances et envies, etc. etc.

Alors finalement, au-delà des étiquettes collées, ce qui compte le plus c’est ce que toi tu fais, tout dépend de toi. Du coup derrière les questions : qui suis-je ? Et même qu’ai-je à faire sur terre ? Il y en a une qui prend un autre sens : celui du choix, celui du libre arbitre, afin de savoir qui veux-tu devenir ? Et qui tu ne veux pas devenir ? Pour celles-ci, tu n’as pas besoin de grandes connaissances, ni d’une personne extérieure qui te dicte tout, mais juste d’un peu de temps de réflexion pour savoir ce que tu aimes et pour quelle raison, et ce de façon suffisante pour que tu puisses l’appliquer dans ta vie pendant quelques années. Ton identité t’appartient ! Alors vas-y !

Par Lucie Delalain

Pour l’ouvrage Le Tarot de l’Individualisation

Retour à Jeunesse & Vie

Email This Page