Les Héros ! Les Héroïnes ! Qui n’a pas son histoire, son héros ou son récit ou son film préféré ? Hum… ? En tout cas, certainement pas moi. C’est bien trop divertissant et passionnant pour pouvoir s’en passer, et n’en avoir qu’une seule préférence ! Et encore plus aujourd’hui, où il y a bien trop de diversité par le nombre d’auteurs, de domaines à viser et de moyens de réalisations, que l’on ne s’en lasse pas. Mais il y a tellement, que l’on s’y perd aussi, et il y a tellement, qu’il y a à boire et à manger : tout et rien, parfois, pour ainsi dire !

Mais est-ce juste un divertissement que l’on cherche ? Non, c’est avant tout Un modèle que l’on veut, dans des expériences tellement incroyables et époustouflantes qui nous laissent si impressionné que l’on ne pense plus qu’à deux phrases : « je voudrais être et vivre exactement comme lui, ou elle », et « où est donc la suite ?? ».

Alors pourquoi n’en rester qu’au divertissement, et croire que toutes ses aventures sont juste des envolées passagères, mais que jamais la vraie vie ne pourra y ressembler ? Et qu’elle est même très, très loin de cela, bien plus fade, voire morne, et, exténuante !! C’est tout à fait inutile et frustrant de penser ainsi ! Cela ne peut être un hasard si l’on est saisi par telle ou telle histoire avec son acteur, elle nous marque tellement que c’est un appel à vouloir une ressemblance.

Quand on est attiré ou profondément bouleversé par un personnage, dans son contexte que l’on découvre de plus en plus, et aussi par certaines des situations qu’il rencontre, il est parfaitement possible de reporter les comportements, les valeurs ou transcendances du personnage dans nos propres situations de vie. Et le fait de voir comment il a vécu cela, il s’en est sorti, comment il a réussi tel exploit, comment il a vécu le combat, comment il a aidé untel, ce qu’il a ressenti, etc., cela nous indique des pistes pour éprouver les mêmes aspects. Et consciemment ou inconsciemment on va vouloir y ressembler, et on va continuer à chercher le même type de personnage jusqu’à tant que cela nous modèle, nous sculpte, nous forme et nous change, depuis l’intérieur.

Mais plus on est volontaire et dans l’effort de s’améliorer, plus on comprendra notre Héros, ou Héroïne, et plus la construction intérieure de soi fonctionnera. Car si on oublie, ou que l’on passe trop vite sur le personnage, et jusqu’à y renoncer, alors notre passivité ne nous fera pas changer du tout ! Alors il vaut mieux en être conscient, c’est plus rapide et instructif !

C’est à ton tour de jouer… Qui choisis-tu ?

Par Lucie Delalain

Notamment pour Le Sentier du Héros

Retour à Jeunesse & Vie

Email This Page