Vive les idéaux !

Les idéaux : cette source inépuisable, cette nourriture délectable pour celui qui est empli d’aspiration à la vie, à l’espérance, au futur… Et la jeunesse est gorgée de cette soif d’énergie.

Pourquoi cela ?

L’idéal est une cible, tout d’abord immatérielle, une idée, qui semble inatteignable, mais qui enflamme tellement le cœur et l’esprit que tout notre être veut y répondre, et dont la non-réalisation nous est absolument insupportable, inenvisageable. Est-il vrai (?) que si je ne peux toucher un jour sur cette terre cet idéal, c’est que le monde a été mal créé et que l’incarnation n’a aucun sens, et de surcroît, plus aucune véritable saveur ? Si jamais c’est cela, que fais-je donc ici ?! Non, cela ne se peut. Il y a beaucoup trop de complexité dans le monde et les êtres pour que cela soit pur néant ! Alors il y a du sens, et l’idéal en fait partie, il existe. Puisqu’il existe, c’est donc que je peux l’atteindre. Sinon, pourquoi existerait-il quelque chose que je ne peux atteindre !? Voilà une raison de vivre sa vie à 200%, et de ne rien louper de l’expérience !

Ainsi l’idéal n’est en rien une cause perdue ! (Rire) Cependant son seul but est de nous faire battre le cœur pour le vivre un jour, de nous stimuler pour chercher et exiger toujours le meilleur pour lui, et enfin, de nous pousser dans nos retranchements, afin que de nos efforts et obstacles sortent le meilleur de nous-mêmes.

Et plus il est grand et loin, et sans forme précise, plus il nous donnera de la force, de la joie et de l’espérance. Quant au chemin pour l’atteindre, il permettra que cette aspiration soit toujours présente en nous, et ce, pour très longtemps.

On n’aura de cesse de continuer à le réaliser, de chercher à l’exprimer de différente manière. C’est ainsi que d’idée qu’il était, il devient matériel, et prend une à plusieurs formes dans notre vie, nos relations, notre profession. Et là, notre réjouissance n’a d’égal que notre persévérance à manifester cet idéal, tant aimé.

Alors quel jeune n’aurait pas cette aspiration… ? Oui, c’est vrai, il y en a. Cela peut expliquer le nombre croissant de suicides. Et l’influence exercée dans la société a notamment pour résultat d’endormir cette aspiration, jugée dangereuse car elle n’est pas contrôlable. La société empêche la prise de liberté, qui amène à être insoumis aux limites,… ces dernières différant bien trop de l’automatisme que la société essaie justement de mettre en place au fil des années.

Avoir un ou plusieurs idéaux est primordial pour la jeunesse, car cette soif te promet un avenir, et des plus riches, et te donne un souffle de vie !

Par Lucie Delalain

Pour L’Aventure Héroïque

Retour à Jeunesse & Vie