Le mode de vie consumériste, « inventé » par les Américains il y a quelques décennies, est la véritable cause de la destruction de la Nature et du réchauffement planétaire. Car c’est ce mode de vie qui génère les 36 Gigatonnes de gaz à effet de serre que notre société matérialiste rejette annuellement !

Non seulement cette pollution perturbe la couche d’ozone, mais elle nous « étouffe » et elle « tue » prématurément nos potentiels futurs.

Récemment a eu lieu la COP 21 qui avait pour but de « sauver le monde » de cette pollution, qui cause le réchauffement climatique si préoccupant !

Nous aimons bien la définition de cette manifestation donnée en interview par Pierre Rabhi, cet agriculteur plein de sage bon sens et amoureux de la Nature : « Une grande messe internationale pour manipuler l’opinion publique ! ».

Suite à cet événement international, il est aisé d’en tirer quelques leçons et constatations évidentes…

Tout d’abord, le moins que l’on puisse dire, est que cette rencontre est un échec cuisant (réchauffement climatique oblige !), et un tissu de mensonges à « avaler » bien saignant, pour tous les grands naïfs de ce monde qui croient encore au Père Noël, c’est-à-dire aux politiciens ! Et non, les politiciens ne feront rien pour vous sauver !

Pourquoi ? Tout simplement, parce que ce ne sont pas eux qui en ont le pouvoir !

De plus, la seule chose qui les intéresse ce sont les prochaines élections. Alors, ils sont prêts à vous « vendre » n’importe quelle promesse !

Par exemple : 36 Gigatonnes de gaz à effet de serre rejetées actuellement chaque année ! C’est déjà trop, puisque la température de la planète a gagné environ un degré en moins d’un siècle, passant de 15° à 16° ! Pourtant, vos « amis » politiciens promettent que d’ici 2030 les rejets annuels ne dépasseront pas 60 Gigatonnes ! Euh, si 36 Gigatonnes c’est déjà beaucoup trop, alors que dire de 60 Gigatonnes ?!

Ils ont également promis que la température de la planète ne dépassera pas 1,5° de plus (par rapport à l’époque préindustrielle, soit 15°) d’ici 2030 ! Mais, elle est déjà à 1° de plus, et si rien n’est fait ou quasiment rien, les 2° de plus seront largement atteints voire dépassés !

Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’il n’y a aucun réalisme dans les promesses de vos « chers » hommes politiques !

Enfin, une dernière chose, sur laquelle ils sont tous d’accord : il ne faut pas toucher au mode de vie consumériste ! Bah, oui, ils ne vont pas vous demander de faire des efforts… au cas où vous n’auriez plus envie de voter pour eux !

Pourtant, la seule solution concrète est – justement – de changer notre mode de vie matérialiste et consumériste, qui provoque tant de destruction, d’où notre titre : « Consommer, c’est détruire ! ». Vous en doutez encore ? Regardez vos poubelles ! Et l’état de la Nature !

Et lorsque vous aurez enfin compris que l’être humain est partie intégrante de la Nature, vous aurez fait le premier pas : la science et l’humanisme ont séparé l’être humain de la Nature – grosse erreur ! – ce qui a ouvert la porte à tous les abus.

S’il est encore possible de sauver la Nature, il faut d’abord que l’être humain comprenne ceci : « Détruire la Nature, c’est du suicide pour l’humain, car nous sommes une part de la Nature ! ».

Les solutions :

  1. Changer d’état d’esprit : l’humain fait partie de la Nature.
  2. Changer son mode de vie : passer d’une vie consumériste où le consommateur laisse ses désirs le mener par le bout du nez, à une vie réaliste de besoins, où l’être humain se respecte et respecte donc la Nature : « Ce que je me fais, je le fais également à la Nature ! ». Être humain plutôt que consommateur !
  3. Développer la confiance, le respect des différences et la solidarité-fraternité entre les êtres humains. Dans la Nature, non ce n’est pas la loi du plus fort qui domine, mais la loi de la fraternité ou de l’entraide !
  4. Pratiquer des exercices qui vous permettent de recréer ou renforcer le lien avec la Nature, afin d’avoir une vie plus saine et plus morale.

Nous vous référons à notre ouvrage Natura, qui contient toutes les solutions pour aider l’humain et la Nature, puisqu’ils sont indissociables.

Vous n’avez pas besoin des politiciens pour vous prendre en charge, ni de qui que ce soit d’autre : pensez globalement, car nous sommes tous interdépendants entre êtres humains et avec toutes les forces de la Nature… et agissez localement, en transformant votre mode de vie, en faisant vos propres choix de manière éthique.

Ainsi, nous sauverons et la Nature et nous-mêmes !

Pierre Lassalle

Email This Page