La plupart des candidats à l’évolution spirituelle se pose cette question, et c’est tout à fait naturel. De nos jours, il existe tellement de charlatans (c’est-à-dire des gens qui n’ont pas le niveau de conscience requis pour être des enseignants en spiritualité) et d’imposteurs (c’est-à-dire des gens qui prétendent être le successeur de tel ou tel Initié, alors que c’est faux : par exemple, les Initiés Peter Deunov et Omraam Mikhaël Aïvanhov n’ont pas de successeur, alors que certains se font passer pour tels !), qu’il apparait difficile pour le chercheur de s’y retrouver.

Pourtant, l’essentiel n’est pas seulement de chercher, mais de trouver.

Reconnaître un guide spirituel ou un Initié peut se produire de deux manières : au travers de la lecture de l’un de ses livres, ou en le rencontrant à l’occasion de l’une de ses conférences. Les deux peuvent, bien évidemment, se compléter.

En général, lorsqu’il y a reconnaissance d’un guide spirituel ou Initié, il se produit des effets aux trois niveaux de la personnalité humaine :

  • La pensée : la lecture ou l’audition peut provoquer en soi une grande clarté, une lumière sur un sujet élevé, qui donne l’impression d’une vérité perçue, grâce à l’Initié. Souvent, on aura l’impression de se souvenir de cette vérité, comme si on l’avait toujours connue, mais qu’elle était « enfouie » quelque part (car l’un des « pouvoirs » spirituels de l’Initié est de nous permettre de nous souvenir de qui nous sommes et d’où nous venons)
  • La parole (le sentiment) : lors d’une conférence, la parole de l’Initié peut nous toucher profondément, nous procurer une sorte de libération et de purification intérieure (on peut être ému jusqu’aux larmes !). Ceci n’est vrai que si la lumière est venue dans la pensée, car de beaux parleurs savent jouer avec les émotions de leur public ! La parole du guide est toujours simple et facile à comprendre.

Un bon symptôme est aussi le fait d’être perturbé par l’assurance du guide spirituel. Tout ce dont il parle est le résultat de ses expériences, vérifiées maintes fois, emplies de vérités universelles. Son discours est donc très puissant et inattaquable… ce qui peut « énerver » votre égo, car cela remet en question votre vision matérialiste du monde !

  • Le cœur (la volonté) : lors d’une lecture, et plus aisément lors d’une conférence, nous pouvons être touchés par la parole de l’Initié, et que cela nous pousse à agir un bien, devenir meilleur, lâcher un défaut ou un vice, pardonner, etc. Prises de conscience, apaisement, libération, révélations, ressenti de vie, sont de bons symptômes. Lors d’une conférence, il peut être bien de s’approcher du guide et échanger ne serait-ce que cinq minutes avec lui, ceci qui amplifiera ce qui est présenté ci-dessus.

Bien évidemment, plus vous êtes sincère dans votre démarche, plus vous êtes prêt pour la rencontre, et plus votre opportunité de retrouvaille avec un guide spirituel authentique grandira.

Pierre Lassalle