Les mythes racontent des histoires reflétant ce qui s’est réellement passé à une époque particulière : les mythes sont donc une manière de présenter l’histoire d’un peuple, même si la manière dont ils sont écrits paraît pour le moins étrange aux intellectuels que nous sommes devenus à notre époque.

Les dieux et les déesses des mythes (de même que les héros) sont tous des êtres : soit des entités spirituelles guidant l’humanité d’une époque lointaine, soit des humains ayant accompli de grandes tâches dans l’Antiquité. Par exemple, une déesse comme Artémis et/ou un dieu comme Apollon, sont des entités spirituelles ayant vécu au temps de la Grèce antique.

La Déesse Artémis représentait la Lune, et toutes ses fonctions, tandis que le Dieu Apollon symbolisait toutes les fonctions de l’astre du jour, puisqu’il correspondait au Soleil.

Qu’est-ce que ces deux entités spirituelles immortelles, et toujours présentes auprès de l’humanité, peuvent bien signifier pour l’être humain contemporain ?

Que désignent pour l’individu du XXIe siècle les forces lunaires et les forces solaires ?

Depuis toujours, l’acquisition et la maîtrise des forces lunaires et solaires ont constitué les bases de l’évolution de l’être humain qui entamait un cheminement spirituel.

Notez bien que le mot « pouvoir » ne signifie rien d’autre que la capacité à exprimer ou à réaliser correctement un certain potentiel ; il n’est donc pas négatif en soi, comme on le pense trop souvent, mais plutôt positif. Voyons quelques bases concernant ce que nous appelons le pouvoir lunaire et le pouvoir solaire.

Ésotériquement parlant, la Lune est reliée au chakra racine ou centre d’énergie de base, situé au niveau du coccyx.

Quant au Soleil, il est relié au chakra du cœur, le centre d’énergie situé au milieu de la poitrine.

Que signifient ces deux chakras, essentiels au bon fonctionnement de l’être humain ?

Nous n’avons pas l’intention de vous les présenter d’un point de vue occulte et oriental, comme le font tous les ouvrages parlant des chakras, mais d’un point de vue occidental.

Le pouvoir solaire est la force majeure qui s’exerce depuis le chakra du cœur et par laquelle l’individu affirme son identité, son individualité (différente de toute autre), sa force créatrice, son rayonnement, le don de lui-même, son amour, sa foi, sa lumière de vérité, sa capacité de servir plus grand que lui, son lien avec le monde spirituel, sa réponse au fameux « Qui suis-je ? » : en somme, tout ce qui fait qu’il est un individu unique venu incarner une mission particulière sur cette Terre.

Le pouvoir lunaire est la force essentielle qui s’exerce depuis le chakra racine, ou coccygien, et par laquelle l’individu se ressent en sécurité, stable, confiant en lui-même et en autrui, bien ancré à la Terre, capable de prendre soin de l’autre, de protéger, de nourrir (au plus beau sens du terme, à savoir dans le respect et la joie), de maîtriser sa nature animale (ou astrale et de désir), afin de ne pas succomber aux multiples séductions de notre société, qui poussent l’individu à n’être rien d’autre qu’un consommateur… au lieu d’être un esprit, incarné pour devenir un créateur au service du monde spirituel.

Le pouvoir lunaire représente également celui qui met en pratique, en s’unissant au pouvoir solaire, celui qui manifeste des projets, une créativité, et aussi, celui qui accueille.

Lorsqu’un individu est capable de fonctionner avec ses deux pouvoirs solaire et lunaire complémentaires, il ressent la complétude et son vide intérieur a bien évidemment disparu !.

Il suffit de développer notre pouvoir solaire, en premier lieu, afin de rayonner qui nous sommes véritablement, d’affirmer de manière juste notre identité, et de devenir un créateur apportant toutes sortes de solutions dans tous les domaines de la vie… et de maîtriser notre pouvoir lunaire, en second lieu, afin d’utiliser pour le Bien cette force du ventre, de l’animal en soi dompté, pour agir de manière juste dans la société, pour le plus grand bien de tous, en se ressentant un être ancré à la Terre, stable et en sécurité.

C’est possible grâce à l’apprentissage d’exercices spécifiques. C’est ce que nos amis célestes montraient dès la Grèce antique. C’est ce que nous pouvons réaliser de nos jours…

Pierre Lassalle