Depuis quelques décennies, nous vivons dans un déluge d’images de toutes sortes qui envahit notre champ de vision : les images de la télévision, celles de la pub avec ces placards défigurant les villes, celles des magazines et celles d’Internet qui s’immiscent sans notre consentement. Est-ce bien raisonnable, docteur ?

Nul ne peut contester que nous sommes constamment submergés par des images.

D’où cela vient-il ? Existe-t-il une raison à cette invasion ?

Des photos artistiques les plus belles jusqu’aux images glauques du porno, pouvons-nous ou même devons-nous nous prémunir d’une telle intrusion ?

Les grands naïfs diront que c’est dû à notre mode de civilisation et que tous les goûts sont dans la nature !

Mais, il existe une raison profonde et peu connue à ce phénomène. En effet, l’humanité est entrée dans une nouvelle phase de son évolution (non, pas encore l’ère du Verseau !), et elle dispose de nouveaux moyens intérieurs ou spirituels, afin d’acquérir de nouvelles facultés.

La première que nous présenterons ici est « l’Imagination spirituelle », ou encore la nouvelle clairvoyance solaire. En simplifiant, depuis quelques décennies, il existe pour l’être humain cette nouvelle faculté permettant de voir des images dans le monde spirituel, sans aucun artifice (drogues, etc.) ni don héréditaire (non, ce ne sera pas grâce à mémé !).

Tout individu réellement initié sait cela : tout a changé, et la clairvoyance antique (du ventre) est has been ! La médiumnité, la voyance du ventre, le channeling, la transe médiumnique, les drogues à base de plantes qui vous font accéder à d’autres dimensions, tout cela est à ranger dans le folklore new age, qui n’a rien à voir avec la spiritualité, ni avec notre époque : c’est dépassé, retardataire, et cela n’a qu’un but : vous faire passer à côté des vraies possibilités de notre temps !

Le problème se pose donc ainsi : d’une part, une nouvelle faculté est en train de naître dans l’intériorité de l’être humain, celle de voir des images dans le monde spirituel, d’une manière différente par rapport au passé et, d’autre part, de nombreuses méthodes soi-disant initiatiques vous tirent en arrière, afin de ne surtout pas découvrir cette nouvelle méthode !

Oui, il est de nouveau possible d’accéder au monde spirituel, aussi bien qu’aux forces de la Nature et d’y voir des « images », en n’employant aucune des méthodes du passé qui ont toutes fait leur temps !

Et qu’est-ce qui pourrait, en dehors des marchands du temple new age, vous empêcher d’aller expérimenter par vous-mêmes ces images intérieures ?

Ce sont toutes les images que vous pouvez voir dans le monde, sans avoir à réaliser d’efforts !

En résumé, toutes les images qui envahissent votre vie n’ont d’autre but, pour la très grande majorité d’entre elles, que de vous maintenir à l’extérieur de votre être.

« N’allez surtout pas voir à l’intérieur de vous-mêmes ! », vous hurlent-elles.

Bien sûr, il existe également des images de grande qualité qui peuvent être contemplées avec beaucoup d’attention, car elles peuvent nourrir votre être intérieur. Mais, il faut bien les choisir, car elles ne représentent, tout au plus, qu’à peine 1% de l’ensemble des images que nous voyons chaque jour (notamment dans les grandes villes et sur Internet !).

Quel est l’impact des images de basse qualité, voire carrément glauques, comme celles du porno, sur votre être intérieur ?

Plus les images de basse qualité sont regardées « jeune », et plus leur impact sera important. Il faut savoir que la vision d’images nourrit l’être intérieur, tout autant que l’alimentation pour le corps physique.

Si vous laissez un enfant, voire un pré-adolescent, regarder régulièrement des images de basse qualité, son être intérieur s’assèchera. Bien sûr, comme nous vivons dans une société matérialiste, cela ne présente aucun intérêt, direz-vous ! Pourtant, comprenez qu’un être intérieur asséché par des images de basse qualité durant des années, deviendra inapte à la créativité à l’âge adulte. Il sera incapable de se concentrer, d’imaginer, d’inventer, de créer, de faire preuve d’originalité, bref il sera un « brave zombie » !

Et si nous parlons d’un adulte, que deviendra-t-il après avoir passé beaucoup de temps à regarder des images de basse qualité ?

Il se sentira coupable, souvent dans le dénigrement, il aura perdu le sens de la beauté, sa vie se virtualisera de plus en plus, il aura des problèmes de concentration, des problèmes de mémoire (il oubliera facilement ce qu’il doit faire), etc.

Sans compter, bien évidemment, qu’il sera totalement inapte à accéder au monde spirituel et d’y voir des images suprasensibles. Quel gâchis !

La matrice (société matérialiste et consumériste) = 1

L’être humain (naïf et bien conditionné) = 0

 Pierre Lassalle

Email This Page