Vous trouverez ci-après deux poèmes : l’un s’intitule « Service Compris » et l’autre « Défi ». Leur particularité est qu’ils ont été écrits à 6 mains ! En effet, ces poèmes sont le résultat d’une collaboration fraternelle entre Céline Lassalle, Lucie Delalain et Pierre Lassalle.

Cet été, une idée saugrenue est venue à Céline : celle d’écrire des poèmes tous les trois ensemble.

Quand on sait qu’il est déjà difficile d’écrire tout seul… et encore plus à deux… mais à trois ! Et de la poésie, en plus !

Nous avons l’habitude d’écrire seul ou avec Céline. L’écriture à deux requiert une entente profonde et une grande ouverture à l’autre écrivain, une sorte de connexion intérieure emplie de confiance. Mais, écrire de la poésie est encore plus délicat : nous l’avions déjà fait une fois, Céline et moi.

Et, aujourd’hui, nous vous proposons deux poèmes écrits à trois !

C’est un formidable défi que nous avons relevé, pour chacun, et nous sommes heureux de vous les partager !

Eh oui, nous aimons les défis ! Cela peut sembler has been dans une société de « poules mouillées », n’est-ce pas ? Eh bien, nous, nous pensons que la vie circule bien au sein des défis : c’est mieux que le saut à l’élastique !

Alors, nous espérons que vous apprécierez ces poèmes, non seulement en tant que poèmes, mais aussi en tant que défi relevé par des auteurs qui aiment expérimenter des défis à plusieurs… parce que c’est plus difficile à trois que tout seul.

Et peut-être que cela vous donnera envie, vous aussi, de relever des défis…

Parce que « la vie est un défi… et les défis, c’est la vie ! », nous souffle Poésie.

Pierre Lassalle

 

Service compris

 

Imaginons que s’incarne en nous le Service,

En ces temps où les affres d’acédie sévissent ;

Plions le genou : la Grandeur détient l’espace,

Afin que Dieu en l’Homme crée une nouvelle race.

 

Imaginons que s’incarne en nous le Service,

L’Etoile idéelle ayant percé les abysses,

Sa Lumière infinie descend telle une grâce

En notre volonté libre, royale et pugnace.

 

En ces temps où les affres d’acédie sévissent,

Les démons en l’humain aisément prennent place,

Et l’égo vengeur défend sa vile carcasse

Ne renonçant en rien à tous ses traîtres vices.

 

Plions le genou : la Grandeur détient l’espace,

Et la Terre en accueille le Visage en sa place,

Son Image en notre Cœur demeure vivace

Et nos actes en silence en couronnent la face.

 

Afin que Dieu en l’Homme crée une nouvelle race,

Le Soleil de vie ajuste sa dédicace,

Afin qu’un Futur nouveau et radieux s’immisce

Au croisement décisif de notre ère en lice.

 

Ainsi responsables, s’offre à vous le Service,

Résolu d’exigence, dont Héros créent délices,

Le Salut par vos mains aux vertus rédemptrices,

Annonce la Victoire qui dans l’Amour nous unisse.

 

***

 

Accéder au second poème

Email This Page