Il y a quelques temps, les réseaux sociaux sont apparus sur Internet. C’est quasiment hier.

Et ils ont eu un succès foudroyant !

Ils existent depuis moins de dix ans. Aujourd’hui, sur 3 milliards d’Internautes dans le monde, plus de 2 milliards fréquentent les réseaux sociaux !

En France, quasiment un individu sur deux passe entre une heure et demi et deux heures par jour sur les réseaux sociaux (un petit peu plus pour les Américains) !

– Mais, que cherchent tous ces « réseauteux » ? se demande Mme Michu.

– Des relations ! lui répond Mimile.

– Bah, les relations, c’est pas quand on se rencontre, toi en face de moi ? reprend Mme Michu.

– C’est sûr, admet Mimile. Mais, aujourd’hui, les gens sont tellement méfiants les uns vis-à-vis des autres qu’ils préfèrent faire semblant par Internet.

– Sans se rencontrer ? s’étonne Mme Michu.

– Hé oui.

– Y sont fous ces Romains !, conclut Mme Michu.

L’humanité devient-elle folle ?

Depuis une vingtaine d’années, il existe une espèce de course à la virtualité (une fuite, diront certains) qui titille la majorité des humains.

Après la fuite sur Internet, ce fut la fuite par les téléphones portables ou les appareils à texter. Et, enfin, la fuite par les réseaux sociaux.

« L’homme est un loup pour l’homme ». Cette sentence, démoniaque à n’en pas douter, est tellement bien entrée dans la cervelle de « monsieur-tout-le-monde » qu’il s’est mis à fuir son prochain. Question de sécurité ?

La science lui a donné un coup de main en créant toutes sortes d’appareils pour réaliser son rêve : fuir le contact direct avec son prochain !

De nos jours, la communication a été remplacée par la télécommunication.

Hé oui, la véritable communication, base de toute relation authentique, se réalise quand deux individus se trouvent face à face dans un même lieu. C’est la seule et unique forme de communication existante, et la seule relation possible.

– Pourquoi ?, demande le grand naïf.

Tout simplement parce qu’en dehors de la parole échangée, il se produit toutes sortes de « signes » perceptibles inconsciemment, dus à des mouvements ou des gestes, voire des ressentis qui sont totalement « effacés » par la télécommunication (tous les appareils ou machines à communication virtuelle).

Il est donc impossible d’expérimenter une vraie relation, ou une simple communication par Internet ou les réseaux sociaux. Le croire est une redoutable illusion, encouragée par ceux qui ont intérêt à ce que le plus grand nombre possible de personnes ne soient plus « personne », en les déréalisant (= en les extrayant du réel).

C’est la plus grande entreprise de manipulation de l’être humain, jamais vue auparavant, afin qu’il se déshumanise et perde tout contact avec la réalité.

On se croirait dans la franchise « Terminator » ! Y a-t-il quelque part une entreprise de machines, dirigée par un quelconque super démon dont le but est d’asservir l’humanité ?

Il ne s’y prendrait pas autrement, n’est-ce pas ?!

Contrairement à ce qu’un grand naïf lisant ces lignes pensera : non, l’auteur de ces lignes n’est pas bêtement « contre » Internet et sa panoplie de moyens de télécommunication.

Il propose simplement de faire la différence, discernement oblige, entre la véritable communication ou relation, et la télécommunication.

Certaines actions peuvent bénéficier des moyens de télécommunication (que l’auteur utilise), comme le transfert d’informations partout sur la planète.

Mais, il est impossible de vivre une vraie relation au travers des réseaux sociaux : c’est illusoire et emprisonnant ! C’est la raison pour laquelle l’auteur de ces lignes ne va jamais sur les réseaux sociaux : sa vie est beaucoup trop passionnante, et il ne veut pas fuir ses vraies relations.

Et si vous souhaitez en vivre de réelles, nous avons écrit quelque chose pour vous : L’Héroïsme de l’Amour de Céline & Pierre Lassalle : garantie 100% relation véritable !

Allez, pleurez un bon coup, et revenez à la réalité !

 Pierre Lassalle

Email This Page