Chapitre 1 : Secte, bouc-émissaire et déresponsabilisation

bouc_emissaire2Sommaire

* Qu’est-ce que la matrice ?
* La croyance que Spiritualité = secte
* Le Syndrome du bouc émissaire
* Une secte… c’est quoi ?
* Accuser pour se déresponsabiliser
* Paradoxe humoristique : ceux qui traquent les sectes sont… dans une secte !

Transcription d’une conférence privée (Décembre 2012)

Qu’est-ce que la matrice ? 

Ce que j’appelle la « matrice », c’est l’ensemble du système de fonctionnement occidental – avec sa société consumériste et tout ce qui fait la vie de l’être humain moderne – et à l’arrière-plan duquel existent beaucoup de choses que l’humain ne « voit » pas, et qui reposent principalement sur la manipulation. 

Ce que je souhaite développer davantage ici concerne un certain aspect de cette histoire de manipulation : ceci concerne le fait que les Français sont obsédés de… secte !

Le fait que les Français soient obsédés de secte, oui, ça, c’est une manipulation ! Il faut savoir que dans les années 90’ principalement, il y a eu tout un lavage de cerveau pour que les Français arrivent à croire que…

 

La croyance que Spiritualité = secte 

C’est vraiment une manipulation, car les Français ne pensaient pas cela du tout auparavant ; et puis, tout à coup, au bout de quelques années, ils se sont mis à le penser… En tout cas, un matraquage médiatique a eu lieu pour qu’ils finissent par le penser ! 

Alors, je me suis demandé pourquoi ?, quel est le but derrière tout ça ?, afin de mieux comprendre ce processus.

 

Le Syndrome du bouc émissaire

En fait, on peut se rendre compte que tous les écrivains de spiritualité sont devenus des « boucs émissaires »… C’est caricatural : si un individu écrit sur la spiritualité, alors forcément ceci veut dire qu’il est à la tête d’une secte, car… « Spiritualité = secte » ! 

Mais pourquoi ce rôle de « bouc émissaire » ?  

En réalité, il en vaut un autre… En effet, ce « bouc émissaire » fonctionne particulièrement en France, mais il existe d’autres « boucs émissaires » dans d’autres pays, comme le terrorisme par exemple, particulièrement bien connu aux USA : toutes sortes d’affaires ont bien montré ces derniers années à quel point se cachaient beaucoup de manipulations  derrière tout ça, pour faire croire aux gens certaines choses, afin, surtout, de les insécuriser. D’autres sortes de « boucs émissaires » existent encore, comme le racisme, ou également les pandémies. 

Le but de ces « boucs émissaires » est toujours, d’une part, de faire peur aux gens, et d’autre part, surtout, qu’ils ne se posent pas de questions : on leur dit « c’est là qu’est votre ennemi ! », alors les gens pensent à ça, mais ils évitent de se poser les bonnes questions. C’est pour cette raison que je parle de « bouc émissaire » : on fait courir les gens derrière quelque chose qui n’est pas la vraie raison du problème.  

Les gens veulent un « bouc émissaire » par rapport à la manipulation, car ils se sentent manipulés… et ils ont raison : ils sont manipulés ! Dans « l’historique de la matrice » on le voit bien : dans les années 1920, tout a été mis en place pour faire passer le monde occidental dans une « société de désir », de consumérisme, et c’est ce qui a produit tout le système actuel, qui est basé uniquement sur la manipulation. 

Le maître soufi Idries Shah (1924-1996) disait que le monde occidental fonctionnait entièrement sur le principe d’une secte ! 

Je peux comprendre que des gens se sentent manipulés, mais comme il ne faut pas qu’ils découvrent qui les manipulent, alors on leur dit : « C’est la spiritualité qui vous manipule ! », et les gens (qui ne veulent pas trop réfléchir) y croient. En France, ça fonctionne très bien… Et l’on en arrive à ces extrêmes, comme de dire qu’un écrivain qui écrit sur la spiritualité est à la tête d’une secte ! 

Il est nécessaire de préciser ce qu’est une secte, car tout ceci est complètement aberrant !

 

Une secte… c’est quoi ?

Une secte implique deux éléments : un individu qui est un manipulateur, certes, mais surtout un groupe de gens qui le suivent, car la secte c’est le groupe de gens et non pas un individu tout seul. 

Ainsi, même s’il est vraiment un manipulateur, un écrivain a beau écrire tout ce qu’il veut, s’il est tout seul, il ne peut pas être une secte ! Il faut qu’il y ait un groupe de gens qui vivent avec lui, qui le suivent partout et lui obéissent au doigt et à l’œil, sinon il ne peut pas être une secte à lui tout seul… 

Je peux en parler en connaissance de cause, car comme tous ceux qui écrivent sur la spiritualité, j’ai été plusieurs fois accusé d’être à la tête d’une secte. Or, les seuls gens que je connaisse, ce sont mes lecteurs ; et si l’on accusait tous les lecteurs de tous les écrivains d’être des sectes, alors on ne serait plus en démocratie, mais dans le totalitarisme, où plus personne n’a le droit de dire ce qu’il pense !… ce qui n’est normalement pas le cas. 

Pour ma part, je vis juste avec ma compagne, et personne d’autre : je n’ai pas de groupe derrière moi avec lequel je vis, ou que j’entraîne à faire ci ou ça. Les gens qui lisent mes livres vivent chez eux, avec leur famille, où ils veulent avec qui ils veulent, ils ont le métier qu’ils veulent, je ne m’en occupe pas, et la plupart du temps je ne les connais même pas ! 

Et je pense que c’est la même chose pour la majorité des écrivains de spiritualité : théoriquement, on ne peut en aucun cas les accuser d’être une secte, mais ça marche quand même, car l’obsession est telle… ! C’est vraiment le principe du « bouc émissaire », dans lequel n’existe aucune réflexion : c’est juste émotionnel, c’est la peur-panique, on accuse et point. 

Et pour les gens qui accusent, c’est libérateur, ça les soulage. Pourquoi ? Parce que de ce fait, ils n’ont plus besoin d’être responsables de ce qui leur arrive. 

 

Accuser pour se déresponsabiliser

Ce sont des choses qui arrivent tout le temps : les gens ont des problèmes dans leur famille, ou leur travail, ou autre, alors ils vont bien trouver le moyen d’accuser quelqu’un qui, forcément, leur a fait une « vacherie »… parce qu’il est dans une secte ! Et de cette façon, tout repose sur la secte : tous les problèmes de ces gens, ce sont des sectes en fait, ce sont des gens qui les ont manipulés, mais ce n’est pas de leur faute… 

C’est de cette façon que fonctionne le principe du « bouc émissaire » : ça permet aux gens de se déresponsabiliser.  On accuse toujours afin de se déresponsabiliser : « C’est pas moi, c’est l’autre ! ». 

Je l’ai d’ailleurs expliqué (cf. « Le Tarot des Héros » avec la carte « la Peur des responsabilités », que chacun peut lire s’il le veut) : dès lors que l’on accuse, c’est que l’on cherche à se déresponsabiliser. 

Par conséquent, le fait de vouloir être irresponsable, de toujours chercher à être pris en charge, à toujours vouloir un sauveur, etc., tout ceci implique que l’on va toujours accuser des gens et… que l’on va donc tout le temps chercher un « bouc émissaire » ! 

Dans notre société, ceci a été beaucoup développé : on a beaucoup, beaucoup manipulé les gens dans ce sens, pour qu’ils soient très faibles et se sentent impuissants. Et donc, se sentant faibles et impuissants ils passent leur temps à accuser autrui, à rejeter la faute sur les autres et à chercher un « bouc émissaire ». 

Et en France, c’est tombé sur la spiritualité : c’est elle le fameux « bouc émissaire » ! 

 

Paradoxe humoristique : ceux qui traquent les sectes sont… dans une secte !

Il existe un paradoxe « amusant » dans un certain sens : les gens qui traquent soi-disant les sectes, sont eux-mêmes dans une secte ! En effet, ils ont été manipulés pour croire que c’est la spiritualité la secte qu’ils traquent : en fait, ils sont eux-mêmes dans une secte ! Ceci est donc « amusant » d’un certain point de vue… 

D’ailleurs, la meilleure preuve qu’ils sont manipulés est qu’ils ne cherchent les sectes que dans le domaine de la spiritualité ! (Euh… Là où la « pensée unique » leur a dit de chercher ??) Or, s’ils étaient vraiment libres et s’ils voulaient sincèrement faire diminuer toutes les formes sectaires ou de manipulation mentale, ils enquêteraient dans tous les domaines où existe de la manipulation (politique, commerce/économie, éducation, psychanalyse/psychologie, religion, science,  mouvement nouvel âge/channeling, etc.).

Il n’empêche que des choses fausses sont véhiculées partout et il faut de temps en temps ramener la vérité au centre. 

 

 

<= Sommaire             Chapitre 2 =>

 

Laissez-nous vos commentaires. Nous aimons y répondre !