Chapitre 6 : Comment ne plus se faire manipuler ?

Sommaire

Etre soi-même : le remède anti-manipulation !
Solutions : individualisation et spiritualité
La vraie connaissance ou l’expérience du direct !

 

 

 

 

 

Être soi-même : le remède anti-manipulation !

Quelle est la parade majeure pour ne pas se faire manipuler ?

Plutôt que de chercher des « boucs émissaires » (la spiritualité ou autre), les gens devraient justement apprendre à devenir eux-mêmes : en effet, la parade majeure pour ne pas se faire manipuler, c’est d’être soi !

Être faible, c’est ne pas être soi, ne pas avoir d’idéaux, ne pas être individualisé, et donc être manipulable.

A contrario, être soi, individualisé, engagé envers un puissant idéal, c’est être fort, créatif et impossible à manipuler.

En réalité, on se fait manipuler si l’on n’est « personne », si l’on n’existe pas, si l’on ne pense pas par soi-même, si l’on se laisse complètement porté par la vague, si l’on suit tout le monde partout, ou tout ce qui est écrit dans les medias (les médias pensent à notre place !), ou si l’on fait tout ce que tout le monde nous dit : si l’on est pas soi-même, c’est alors que l’on se fait manipuler ! Par conséquent, le meilleur moyen de ne pas se faire manipuler, c’est d’être soi.

D’ailleurs, il y a une vingtaine d’années, j’ai créé une méthode qui s’appelle « l’Individualisation », et c’est justement la parade absolue « anti manipulation », ou « anti secte » ! Pourquoi ? Parce qu’elle permet aux gens d’apprendre (et réussir !) à devenir eux-mêmes, en déterminant ce qu’ils veulent dans chaque domaine de vie. Si les individus mènent ce travail jusqu’au bout – et ils n’ont même pas besoin de moi, le livre se suffit à lui-même, on ne pourra même pas me reprocher de manipuler les gens, car ils font ce qu’ils veulent avec le livre ! – s’ils le mettent en pratique, ils pourront déterminer librement, dans chaque domaine de vie, ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne veulent pas ; et à partir de là, ils ne seront plus manipulables.

L’Individualisation est la parade anti secte ultime !

En effet, on n’est manipulable que si l’on est naïf et ignorant : si l’on ne sait pas ce que l’on veut dans tel domaine, alors on peut rencontrer quelqu’un qui nous dit : « ça c’est bien pour toi », mais ceci peut virer vite fait sur la manipulation. C’est le même principe qu’avec la publicité, où l’on nous dit « vous désirez ceci, cela » : en fait ce n’est pas vrai, et il suffirait que l’on s’interroge et l’on saurait dire « non, je n’en veux pas ». Mais si l’on se laisse faire, on va se surprendre à acheter le produit que l’on nous a « forcé » à acheter ! C’est de la manipulation basique, et ça date de près d’un siècle (comme expliqué dans l’historique de la matrice).

La parade absolue à toute forme de manipulation, c’est d’être soi, de s’individualiser et de découvrir pour tous les domaines de sa vie ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas, et ce, en dehors de toute influence extérieure possible. Et s’il n’y a plus d’influence envers soi, l’individu n’est plus manipulable.

Ceci est très important : c’est la solution pour se débarrasser de toutes ces idées d’insécurités, de peurs d’être manipulés, de « boucs émissaires, » etc.

 

Solutions : individualisation et spiritualité

Qu’est-ce qui peut aider les gens à s’en sortir ? 

Bien évidemment, prendre conscience de ce que je viens d’expliquer, et je ne suis pas le seul : plein de gens en Occident en parle de plus en plus pour réveiller les gens, pour arrêter globalement ce que l’on appelle « la pensée unique » : c’est une « pensée mantra », une pensée où l’on dit aux gens « faut faire ci ou pas faire ça ». 

Pour en sortir, il faut penser par soi-même, c’est l’individualisation que j’expliquais tout à l’heure : grâce à la pensée qui devient de plus en plus dynamique (au lieu de dormir), et qui va allumer le feu de la volonté dans chaque domaine de vie, on va découvrir ce qui nous plait dans ce domaine, qu’est-ce que l’on a envie de faire, etc. En effet, le principe de l’Individualisation est d’associer la pensée avec la volonté.

Donc non seulement on se pose des questions avec sa pensée, mais ça réveille aussi  le feu de la volonté, et dans ce secteur de vie on exprime à fond ce que l’on aime, et l’on est bien… Et si l’on fait ça dans tous ses secteurs de vie, alors, on est soi-même, on vit comme on a envie de vivre et on sort de tous ces clichés, ces fonctionnements débiles et ces manipulations. 

Et c’est justement la spiritualité qui permet ça ! 

On arrive alors à une espèce de paradoxe où les gens disent que la spiritualité c’est la secte, alors que la spiritualité, aujourd’hui, c’est certainement la seule chance pour les gens de sortir de la manipulation !

Car la vraie spiritualité c’est ça (à ne pas confondre avec le channeling ou le mouvement « nouvel âge », ou la religion, ou des ashrams, ou autre, qui essaient bien souvent de se faire passer pour de la spiritualité). 

La vraie spiritualité est toujours très simple : il n’y a aucune croyance ! 

A partir du moment où l’on vous vend des croyances (et toutes sortes de belles émotions à vivre !), vous pouvez être quasiment sûrs qu’il y a de la manipulation, directe ou indirecte… Car certains sont des manipulateurs, réellement, mais ce n’est pas si courant, car il faut connaître beaucoup de choses ; en revanche, beaucoup sont manipulateurs « malgré eux », comme en politique, ou dans le commerce, ou le mouvement « nouvel âge », ou ailleurs : ce sont les « beaux parleurs ». Un beau parleur est quelqu’un qui manipule les autres, mais sans le faire exprès, ça lui plaît car il voit que les gens sont contents de ce qu’il raconte, donc il est content aussi, mais il ne manipule pas de manière consciente, directe.

Pour revenir à la spiritualité, c’est toujours très simple, pratique et concret. Il n’y a jamais de croyances, car elles appartiennent toujours aux religions ou au mouvement « nouvel âge », ou autre. Il s’agit en fait de toujours se poser des questions très simples, basées sur le « pourquoi ? » : Qui suis-je, que fais-je ici, où vais-je, d’où viens-je… ? Dans le but de découvrir l’esprit que je suis et ce qu’il fait là, et comment il peut s’exprimer au mieux dans chaque domaine de vie, y devenir un créateur libre et inspiré. 

La vraie spiritualité c’est ça, c’est très simple, concret, pratique : c’est réaliser l’être que l’on est venu réaliser, c’est être un vrai créateur, authentique, qui exprime l’essence profonde de son être. C’est ça ! Ça n’a donc rien à voir avec ce que les gens nous font croire habituellement… Cela se passe toujours au-delà des émotions, des désirs et de tout le fatras habituel que l’on trouve dans le milieu « nouvel âge »… et dans le commerce !

Si les gens savaient ce qu’est réellement la spiritualité, ils changeraient sans doute d’avis et ils verraient tout ceci autrement. Peut-être qu’ils verraient que, pour beaucoup de problèmes de notre société, la spiritualité est la solution ! 

En effet, beaucoup de problèmes viennent de la manipulation… or, dans l’absolu, avec une baguette magique, si tout le monde pouvait vraiment être « soi », toutes ces manipulations tomberaient, disparaitraient, car les gens les verraient de suite et ils seraient morts de rire de voir que l’on essaie de tirer les ficelles des marionnettes ! 

La politique disparaitrait du jour au lendemain, par exemple, la société de consommation serait totalement transformée, les religions disparaitraient aussi, beaucoup de choses disparaitraient ou seraient totalement transformées, simplement si les gens acceptaient d’être vraiment eux-mêmes, et s’ils en faisaient vraiment l’effort… 

Car c’est ici le problème bien entendu : faire l’effort d’être soi. Or, bien souvent les gens préfèrent se laisser aller, plutôt que de faire l’effort d’être soi. Et c’est là-dessus justement que les gens qui les manipulent arrivent à les avoir, car ils leur font croire que non, ils n’ont pas besoin de faire des efforts… 

La religion dit aux gens « vous n’avez pas besoin de vous fatiguer à penser, vous avez juste à croire, on ne vous demande rien d’autre ! Vous avez juste à « croire » ce qu’on vous enseigne »… Mais derrière c’est une manipulation. Donc, non ! Il ne faut jamais « croire ». 

Il faut conquérir la connaissance, il faut la vérifier par soi-même.

 

La vraie connaissance ou l’expérience du direct !

Aujourd’hui personne n’a plus accès à la vérité, toute la connaissance est indirecte, on leur dit : il s’est passé ci ou ça à tel endroit du globe, on leur vend de l’information qu’ils ne vont jamais vérifier. Dans l’absolu, il faudrait se donner pour règle que tout ce que je ne peux pas appréhender par moi-même, n’a aucun intérêt, et je ne m’y intéresse pas, et n’a de valeur pour moi que ce que je peux appréhender, saisir, connaître par mes propres efforts. Si les gens faisaient ça, il n’y aurait plus de manipulation possible ! 

Toute la manipulation vient du fait que l’on accepte que l’extérieur, machin truc bidule, ou un système, Internet ou les infos à la télé, nous disent des choses, nous disent ce qui est réel. A partir du moment où l’on donne le pouvoir aux médias, ou toutes sortes de gens ou de systèmes pour nous dire ce qui est vrai ou pas vrai, alors on est manipulé ! Il ne faut jamais accepter ça. Donner son pouvoir de connaissance à un système, c’est perdre notre pouvoir d’accès à la réalité et à la vérité !

Liliane Lurçat (cf. bibliographie) parle de « déréalisation » : cela signifie que, les médias qui s’interposent entre nous et la réalité, nous coupent de cette réalité, nous plaçant, par manipulation, dans une illusion permanente !

Il faut se dire « je veux savoir ce qui est vrai par moi-même, par mes propres efforts. Je veux connaître. Si je ne connais pas grand-chose, ce n’est pas grand-chose, mais au moins, je le connais… » 

Aujourd’hui on vit dans le règne de la quantité… donc, du moment que les gens ont des milliers d’informations, ils ont l’impression de savoir plein de choses, mais en fait ils ne savent rien ! Car tout ce qu’on leur dit est faux, tout ce qu’on leur dit est au minimum manipulé pour leur faire croire certaines choses… qui ne sont pas vraies. Et ils demeurent extrêmement naïfs !

Il vaut mieux savoir peu de choses, mais ce que l’on sait, on l’a conquis par soi-même, c’est-à-dire qu’on l’a rencontré soi-même. On a saisi la connaissance soi-même. A ce moment-là, ce que l’on sait, on le sait, on sait que c’est vrai, car on le maîtrise, on l’a rencontré, soi : c’est de la connaissance directe, c’est la seule qui a de la valeur. 

Toute la connaissance indirecte, c’est de l’information, ce n’est pas de la connaissance. Donc, ça n’a aucune valeur pour soi. Parce que… « Pourquoi machin truc ou bidule aurait-il la science infuse, et pourrait me dire ce qui est bien pour moi ou pas ? Non, moi ça ne m’intéresse pas… Que les plus grands journalistes de la planète à travers les infos ou autres, nous disent ce qui est bien pour l’humanité ou ce qui est bien pour moi, ça ne m’intéresse pas, car ce n’est pas moi, donc, pour moi ce n’est pas vrai, pour moi c’est de la manipulation… Même si ces gens-là sont de bonne foi, je m’en « fiche », moi, ça ne m’intéresse pas. La seule connaissance qui est vraie pour moi, c’est celle que je conquiers par moi-même, ce que je rencontre moi-même. Si je la rencontre et que je l’expérimente, alors même si ce n’est pas grand-chose, au moins c’est vrai pour moi, et je peux avoir foi en cela… parce que c’est une réalité, j’ai rencontré le réel ». 

Tout ce que l’on ne rencontre pas, tout ce que l’on n’expérimente pas par soi-même, c’est de la « croyance », de la théorie, c’est juste hypothétique, au mieux… 

C’est pour cette raison majeure que depuis le début où j’écris et enseigne, un de mes principaux leitmotiv, c’est « Ne me croyez pas mais expérimentez ! » Croire tout ce que j’écris ou dis n’a aucune valeur pour les gens, en revanche s’ils expérimentent, même si c’est 1%, de ce que j’ai pu écrire, et que pour eux, c’est quelque chose de « réel », alors c’est bien pour eux, et tant mieux : ils ont accédé à quelque chose de vrai pour eux, de tangible, parce qu’ils ont fait l’effort de le saisir par eux-mêmes. 

A contrario, tout ce qui est croyance n’a aucun intérêt. C’est pour cela que je dis qu’il ne faut pas me croire. Et, de toute façon, tant qu’on ne l’a pas vérifié, on n’en sait rien ! Donc, expérimentez-le ! Qui je suis ou ce que je peux écrire, ce n’est pas l’important… Ce qui est important c’est ce que les gens expérimenteront par rapport à ce que j’ai pu créer et donner. Ayez le courage de le vérifier par vous-mêmes !

Pour moi, l’intelligence de l’être humain commence là : à partir du moment où l’on veut expérimenter par soi-même la connaissance, où l’on ne se contente pas de croyances, ou de ce que truc ou tel système nous a dit. Croire ce que tel système nous a dit, ou tel média, pour moi, c’est un fonctionnement infantile ; et quand on fonctionne comme un enfant, alors on est manipulé… dans notre société, c’est recta ! 

Si l’on veut sortir de la manipulation, il faut être adulte. Et selon moi, être adulte, ce n’est rien d’autre qu’être soi, et aller chercher ses propres connaissances par soi-même. 

Et ce n’est pas sur Internet que l’on va les trouver, car Internet est un média, un intermédiaire, une interface ; on n’accède à aucune réalité ni aucune vérité, parce que Internet est entre moi et la réalité, or moi, je veux accéder à la réalité. 

Ceci n’empêche pas qu’Internet ou les autres médias peuvent être des supers outils de recherche pour plein d’informations, mais il faut bien les laisser à leur place. On ne trouvera jamais la réalité ou la vérité sur Internet, ni dans aucun autre média. 

En revanche, ce que l’on expérimentera par soi-même, là ce sera réel, car on l’aura vécu « soi ». Et ce que l’on vit, soi, c’est ça qui est la réalité : c’est ce que l’on rencontre en soi. 

Tout ce qui est « média » porte bien son nom, ça signifie ce qui est intermédiaire entre moi et… la réalité. Donc, je n’accède pas à la réalité avec un média. Je me place en position de soumission par rapport à ceux qui vont me dire ce qu’est la réalité.

Et là est la manipulation : on fait croire aux gens que ce qu’il y a dans les médias, c’est vrai. Ils y lisent n’importe quoi et ils sont persuadés que c’est vrai. Non ! C’est juste de l’information. 

Ce que je donne dans ce document, c’est de l’information ; après, ce qu’il faut, c’est que les gens expérimentent par eux-mêmes, et alors, ils verront si c’est vrai pour eux… et si c’est vrai pour eux, ça deviendra de la connaissance, mais tant que c’est ainsi, sur Internet, ou un autre média, c’est juste de l’information… 

Alors, oui, c’est merveilleux, on vit dans un monde d’informations, on peut avoir accès à des milliards d’informations, mais ce ne sont que des informations, et ceci n’a pas de valeur de vérité ou de réalité, tant qu’on ne l‘a pas expérimenté par soi-même. 

Selon moi, la spiritualité repose là-dessus : expérimenter par soi-même ce qui permet d’être « soi », et lorsque l’on est « soi », alors… on n’est plus manipulable !

 

 

<= Chapitre 5           Chapitre 7 =>

 

Sommaire

 

Laissez-nous vos commentaires. Nous aimons y répondre !