Chapitre 2 : Famille et manipulation

Sommaire

* L’aiguillon familial du Français
* Attention, virage dangereux : les jeunes quittent la famille de plus en plus tard
* Respecter les différences, notamment, au sein de la famille

 

Dans cette partie, je parlerai davantage de la manipulation en rapport avec la famille.

 

 

 

L’aiguillon familial du Français

La manière de sensibiliser les Français est de mettre l’accent sur l’aspect « famille », en disant aux familles, que si des membres, des « enfants » – même si ces « enfants » ont 25-30-35 ans, ou parfois bien davantage ! – s’éloignent d’eux, ça veut dire qu’ils sont dans une secte. On a fait croire aux familles, que dès qu’il y a le moindre problème dans leur giron, c’est que, forcément, il y a une secte, et qu’ils doivent la chercher ! Et s’il se trouve que justement l’ouaille en question s’intéresse à la spiritualité – même si elle/il ne fait que simplement lire des livres – alors l’auteur de ces fameux livres est considéré comme étant à la tête d’une secte !  

Pourtant, il existe un tas de raisons qui font que des conflits existent dans les familles ! Et ceci n’est pas forcément ou uniquement dû au fait que le membre en question s’intéresse à la spiritualité : cela peut très bien être dû au fait qu’il/elle s’intéresse à quelqu’un d’une autre race, ou d’une autre religion, ou qu’il/elle choisit un métier qui déplait aux parents, ou qu’il/elle part vivre à l’étranger, ou plein d’autres raisons encore, qui font que des conflits, parfois « graves », naissent dans les familles et en séparent certains membres… Pour autant, tout ceci n’a rien à voir avec la spiritualité ! 

Mais, il est vrai qu’il y a une telle obsession par rapport à ça, que très souvent, les gens vont le « chercher » ; et comme, paradoxalement (?), beaucoup de Français s’intéressent à la spiritualité, il suffit qu’il y ait des conflits dans une famille et que, justement, la personne possède ou lise des livres de spiritualité, alors tout de suite on va dire : « Ah oui, c’est à cause de ça ! »…, alors que c’est faux. En réalité, c’est simplement parce qu’elle a changé de travail, de petit ami, de contexte social, ou qu’elle doit partir à l’étranger, ou que son enfant va s’en aller, etc. ; bref, cela n’a absolument rien à voir avec la spiritualité, ou en tout cas, pas d’une manière négative. 

Mais comme le Français est d’une nature très affective, alors ça marche : s’il croit « sa » famille en danger, alors pour se déresponsabiliser, il sera prêt à « sauter » sur la première rumeur de secte venue !

 

Attention, virage dangereux : les jeunes quittent la famille de plus en plus tard 

Une réelle obsession existe à ce sujet et, d’ailleurs, la France est malheureusement connue par le fait que les soi-disant « enfants » quittent leur famille de plus en plus tard : ils restent chez leur parents jusque vers l’âge de 30 ans, et parfois même bien plus tard ! Evidemment, même s’ils sont censés être « adultes » depuis longtemps, ils continuent à se comporter en « enfants » : ils n’ont pas de loyer ni de charges à payer, pas de frais, et quant aux parents, ils persistent dans leur rôle de papa/maman qui les gâtent, etc. Tout ce petit monde trempe dans une ambiance familiale plus que bizarre et même glauque, au point que des sociologues ont tiré la sonnette d’alarme, en prévenant et dénonçant que ces rapports ou liens ne sont vraiment pas normaux, ni justes. 

Cette tendance malsaine est amplifiée par toutes sortes d’insécurités, dont la principale en France, est cette histoire de sectes : tout le monde reste replié les uns sur les autres, personne n’ose être soi, et en réalité, tout le monde se ment, tout le monde est inauthentique… et personne n’y gagne ! 

Et, tout ceci se produit finalement à cause de toutes sortes de manipulations qu’il est grand temps que les gens voient en face, afin d’apprendre à devenir eux-mêmes ! 

Il n’y a aucun mal à devenir soi, bien au contraire ! C’est à partir de là que chacun peut se révéler, commencer à vraiment vivre sa vie, être créateur, avoir de belles relations, etc. C’est un grand bien… pour qui le veut.

 

Respecter les différences, notamment, au sein de la famille

Nous pouvons ajouter que cette idée que « spiritualité = secte », est en fait une forme de racisme. On sait très bien que les Français sont particulièrement racistes… 

Derrière le racisme, se trouve une sorte de peur de la différence, et, par rapport à la spiritualité, c’est justement de cela dont il s’agit. En effet, nous sommes dans un monde extrêmement matérialiste, qui a perdu toutes ces idéologies ; par conséquent, la spiritualité apporte « quelque chose » qui a en quelque sorte disparu des valeurs fondamentales de la société, et qui est, de ce fait, forcément très différent du mode de vie « classique », et donc ça fait peur. 

Ce que je me permettrais de dire, voire de conseiller aux gens qui s’intéressent à la spiritualité, c’est de l’expliquer correctement à leur famille : il ne sert à rien de le leur cacher, car ils auront encore plus peur ! Au contraire, et surtout en France, il est vivement recommandé, aux gens s’intéressant à la spiritualité, d’en parler à leur famille, de leur expliquer pourquoi ils aiment ça, ce que ça leur apporte, en quoi c’est bien pour eux, pour réussir leur vie, etc. Et bien sûr, si les gens de leur famille ne veulent pas en entendre parler, alors il est important de s’entendre sur les termes du respect mutuel, comme par exemple : « Je te respecte, tu ne veux pas entendre parler de ce que je vis dans le domaine spirituel, c’est d’accord, je peux comprendre, mais en retour je demande à être moi aussi respecté(e) pour l’intérêt que j’y porte, comme je te respecte dans tes croyances et ton mode de vie. ». 

Chacun peut avoir toute sorte d’intérêt dans toutes sortes de domaines, et ça n’intéresse pas forcément tous les membres de la famille ! C’est compréhensible.

Bien entendu, pour tout ceci, il est nécessaire de faire preuve de beaucoup d’authenticité, de sincérité, pour dire les choses telles qu’elles sont, sans soumission ni rejet. Bien souvent, les gens qui s’intéressent à la spiritualité font leur propre tort en essayant de le cacher, ou en n’osant pas le dire, et de ce fait, les membres de leur famille commencent à les suspecter, à être méfiants, à se demander pourquoi ils s’intéressent à cela, et trois secondes et demie plus tard, c’est la secte qui est projetée ! 

Mais tout ceci n’est rien d’autre que le fait de peurs, d’insécurités, qui sont générées par notre société, qui est sans arrêt en train de faire croire aux gens qu’il va y avoir des « catastrophes ».

 

<= Chapitre 1             Chapitre 3 =>

 

Sommaire