La Voix est Libre

Renaissance de l’Art

Renaissance de l'Art

Le saviez-vous ? Ce que l’on appelle un « musée » signifie à l’origine le séjour, l’asile des Muses (*), et le lieu destiné à l’étude des lettres et des arts (tel était le musée d’Alexandrie).

L’usage en français a spécialisé ce mot, qui n’a plus signifié que le lieu où l’on rassemble les objets rares de la nature, ou ceux de l’art.

Une remarque parmi d’autres arrive, après ces lignes : il est fou de constater qu’aujourd’hui, ce mot représente un lieu restreint à des objets, alors qu’à la vraie base, il concernait un « royaume céleste » ouvert sur des sujets ! Et quant aux lieux terrestres se nommant « musées », ils accueillaient des individus conscients que les Muses étaient les « Invitées » de tels « Temples des Arts ».

Enlever les sujets, à savoir les Muses, de la signification même d’un mot aussi important dans le domaine de « l’art » à notre époque, montre bien la coupure et la perte de l’Esprit ! Oups. Comment l’art peut-il « vivre » ainsi, coupé de l’esprit ?

Alors, qui veut s’amuser à créer de nouveaux musées avec et pour nos Amies les Muses ??

(*) Les Muses sont des divinités, qui, au nombre de neuf, présidaient à la Poésie et aux Arts. (Elles sont souvent représentées autour du Dieu Apollon quand elles sont toutes les neuf.) Ce mot a été pris ensuite dans le sens de la Poésie elle-même. « Cultiver les Muses » est resté dans les langues modernes, comme symbole du génie qui inspire les poètes.

Ainsi, les vrais poètes trouvent-ils leur « génie » dans les « musées »… mais ce ne sont pas ceux que l’on voit dans nos grandes villes modernes ! Gag.

Céline Lassalle

 

 

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

[child_pages width="100%"]

 

Abonnez-vous à l'infolettre !

Vous recevrez ainsi les derniers articles de Pierre Lassalle et ses collaborateurs...

Merci pour votre inscription !