Jusqu’à présent l’électro représentait pour moi un style de musique plutôt pétillant et dansant.

Mais, depuis quelques temps, on nous « vend » des gens qui seraient « électro » ou plutôt pour faire sérieux « électrosensibles » ou mieux encore « électro-hypersensibles » (c’est vrai que le mot « hyper » monte le son aussitôt !).

On essaie de nous faire croire que ce n’est pas bien d’être très sensible, car il y a des gens qui ressentent les ondes électromagnétiques comme nuisibles… et, cela n’est pas possible, puisque tous les scientifiques « vendus » à cette technologie, et tous les gens ordinaires qui les idolâtrent savent bien que les smartphones sont sans danger !

Alors, comment des gens pourraient-ils ressentir quelque chose de négatif émanant d’eux ?!

Avant d’aller plus loin, souvenons-nous ce qu’est la sensibilité.

Nous l’avons expliquée dans certains de nos ouvrages, car la sensibilité est la base de notre psyché. Elle se développe dans la vingtaine et, elle nous permet d’expérimenter de bonnes relations avec les gens et avec la Nature. Elle nous permet de ressentir ce qui est bien ou mal pour nous. Une personne disposant d’une bonne sensibilité peut ressentir l’énergie de quelqu’un, ce qui émane de lui/elle, de même que les ambiances dans un lieu fréquenté ou pas, ou aussi « capter » les énergies qui circulent entre les gens ou émanant des appareils technologiques.

Ce sont des facultés qui se développent normalement durant la vingtaine, sauf si notre éducation a été mauvaise.

De plus, la sensibilité est essentielle pour révéler sa créativité et tous les vrais artistes disposent d’une sensibilité très prononcée, c’est-à-dire très raffinée, précise et vaste.

En revanche, si l’éducation est mauvaise (trop intellectuelle, manquant d’expériences vécues, par exemple) et si l’adolescent puis le jeune adulte passe la plupart de son temps recroquevillé sur son smartphone, alors le déploiement de sa sensibilité sera fortement diminué !

Récemment, une étude américaine sur des jeunes adultes ayant vécu leur adolescence durant les années 2010 a révélé qu’à cause de l’utilisation du smartphone, ces jeunes étaient incapables d’entrer en relation avec les autres de leur âge, qu’ils sortaient très peu de chez eux, n’avaient que peu de relations amicales ou sentimentales, et qu’ils n’étaient pas du tout créatifs ! En résumé, leur sensibilité était très mauvaise : ils étaient devenus des jeunes handicapés !

En revanche, des êtres ayant pu développer une bonne sensibilité (même si elle n’est pas au niveau de celle des artistes), seront capables de ressentir l’énergie négative émanant des smartphones ou du wifi !

Dans le TGV où le wifi circule en permanence, ils ressentiront la nausée, un mal de nuque et de tête, etc.

C’est « normal », car nous sommes des êtres humains et nous sommes sensibles.

Mais, alors, que penser des gens qui affirment ne rien sentir de négatif ?

Deux possibilités s’offrent à nous : 1) Leur éducation a été mauvaise et leur sensibilité s’est mal développée : il en résulte une incapacité à ressentir les forces en présence et les énergies circulant. Souvent, ces gens ont besoin des sports de l’extrême pour ressentir quelque chose. 2) Ils ont cultivé une sensibilité « normale », mais afin de se sentir comme « tout-le-monde » ils choisissent (subconsciemment) de bloquer leur sensibilité et de ne pas ressentir l’énergie électromagnétique négative émanant de leur smartphone ou du wifi !

Quand on nous « vend » (médecine, psychologie) que des gens sont « électro-hypersensibles » et que c’est une maladie, voire un problème psychologique (comme si ces gens « inventaient » des symptômes !), ce sont des mensonges !

Il s’agit, avant tout, au travers de ces mensonges véhiculés, de préserver le cheptel des acheteurs compulsifs qui ne veulent surtout pas savoir que leur smartphone est dangereux… et que la prochaine génération (la 5G) deviendra même une arme de destruction massive !!

Ce serait si simple à prouver si les gens voulaient bien faire fonctionner leur sensibilité, plutôt que de la bloquer !…

Quant aux soi-disant « électrosensibles » qui sont des humains pleinement développés et qui peuvent vérifier par eux-mêmes la dangerosité de cette technologie, il est important qu’ils se protègent au maximum de ces objets.

Il me semble essentiel de prendre soin de sa sensibilité, car elle est la fondation sur laquelle le bon sens (ou une juste appréciation ou un jugement sain des situations), une pensée claire, ainsi que la conscience de soi, et donc la créativité, se révéleront… ou pas !

C’est ce qui fera la différence, dans un futur proche, entre un vrai être humain capable de se révéler dans la société et… un zombie !

Pierre Lassalle

 

P.S. : Nous avons exposé ce qu’est la sensibilité dans nos ouvrages Maîtrisez votre Destinée et Les Mystères de la Nature Humaine.