Depuis longtemps je vois le classique pot de miel sur la table le matin sans y porter vraiment attention. J’étais loin de me douter que pour fabriquer un kilo de miel les abeilles doivent accomplir 50000 vols et visiter des millions de fleurs !

En fait, je ne m’étais jamais vraiment intéressé aux abeilles avant qu’on me dise qu’elles étaient en péril et que cela pouvait avoir de graves conséquences sur les fleurs, les fruits, légumes et le miel ! Les recherches que j’ai faites ont éveillé en moi l’envie de mieux connaître les abeilles, de les respecter et même de les protéger…

J’espère que cet article et les documentaires qu’il renferme aidera le lecteur à faire ses propres recherches comme j’ai pu le faire et le motiver à se questionner sur un problème qui nous affecte tous : la possible disparition des abeilles !

C’est en 1998 que les premiers signaux d’alarme sur la dissémination de la population d’abeilles sont entendus en Europe et ce sera en 2006 que le terme “syndrome d’effondrement des colonies” (“colony collapse disorder” ou CCD) est apparu après une disparation de 25% des abeilles en une seule année aux États-Unis !

Depuis, de nombreux journalistes et chercheurs ont fait connaître cette hécatombe devenue mondiale, en soulignant que la chute de la population d’abeilles se chiffrait à environ 40% depuis 20 ans et pouvait même atteindre 90% dans certaines régions !

Les conséquences sont désastreuses et inquiétantes sur les cultures puisque les abeilles sont les principales responsables de la pollinisation nécessaire à plus de 70% de nos fruits et légumes !

Clairement nous sommes dépendants des abeilles pour nous nourrir et il est grand temps de s’en occuper !

C’est pourquoi les médias remettent régulièrement ce problème en avant depuis 2006 avec des articles et reportages visant à exposer la situation, à expliquer les causes et plus rarement, à donner des solutions.

Voici les principales causes pointées du doigt comme responsables de la dissémination des abeilles, avec les compréhensions actuelles :

Les pesticides : Depuis 50 ans, des tonnes de pesticides sont répandues dans les cultures, souvent plusieurs fois par année dans un même champ ! Ces pesticides se répandent dans l’air et dans l’eau et affectent le système nerveux et immunitaire des abeilles. Plusieurs recherches ont montré que la grande majorité des abeilles mortes prématurément avaient une grande concentration de néonicotinoïdes, pesticides utilisés pour la culture du maïs et du soya.

Les parasites : La présence du Varroa, un acarien véritable « vampire de l’abeille » qui est de plus en plus présent dans les ruches disséminées. Ce parasite existe pourtant depuis très longtemps, mais l’abeille ne semble plus apte à s’en débarrasser elle-même, ceci amènant certains apiculteurs à utiliser un insecticide dans les ruches ce qui, à long terme, rend le parasite davantage résistant !

Les maladies : Des maladies telles que la paralysie chronique des abeilles (CBPV : Chronic Bee Paralysis Virus) peut facilement détruire toute une colonie en quelques jours. Encore une fois ces maladies ne sont pas nouvelles, ce qui l’est c’est leur accroissement !

Manque de ressources alimentaires : L’étalement urbain et la monoculture sont responsables de la diminution de fleurs et de variétés dans les champs. Or l’abeille a besoin de différentes fleurs pour se nourrir et leur rareté peut conduire à une véritable famine de la colonie !

Les OGM : Les Organismes génétiquement modifiés contiennent des insecticides au sein même de la plante ! En les butinant, l’abeille se contamine et avec elle toute sa colonie !

Les changements climatiques : L’abeille est fragile et les écarts de température brusques ou les intempéries, affectent sa survie directement ou indirectement par les végétaux eux-mêmes touchés par ces changements.

Les champs électromagnétiques : La prolifération des ondes et de tout ce qui est « sans fil », avec les nombreuses tours relais qui « poussent » partout et particulièrement dans les champs, aurait pour effet d’attaquer le système immunitaire de l’abeille la rendant, comme avec les pesticides, plus vulnérable aux autres problèmes touchant sa santé.

Plusieurs s’entendent pour dire que l’effondrement des colonies serait le résultat de l’ensemble de ces facteurs qui s’accumulent et qui attaquent directement la santé de l’abeille. Étant plus faible elle résiste de moins en moins chaque année. Sa vie, pourtant seulement de 40 jours s’en trouve de plus en plus écourtée !

Et l’être humain, où se situe-t-il là-dedans ?

Il suffit de faire un petit tour de la question pour se rendre compte qu’il y a trois grands protagonistes présents dans cette histoire d’abeilles en difficultés :

Une première et majoritaire catégorie de gens qui ne s’intéressent pas à ce problème, le rangeant avec les autres faits divers parsemant nos journées, espérant que cela s’arrange tout seul ou que les chercheurs trouveront des solutions.

Une deuxième catégorie de gens qui s’occupent de ce problème à contrecœur principalement pour des raisons économiques (pas d’abeilles = pas de culture = pas d’argent) ou parce qu’ils sont contraints comme c’est le cas des agriculteurs ou des compagnies chimiques sur qui les projecteurs sont de plus en plus braqués.

Enfin, nous découvrons d’autres acteurs qui veulent faire quelque chose pour les abeilles qui sont reconnus pour leur vaillance, leur dévouement total et leur rôle majeur pour la vie sur terre. Ici seulement l’abeille est respectée et considérée en tant qu’être vivant.

Je suis moi-même passé de la première à la troisième catégorie en m’intéressant à l’abeille et en essayant de comprendre ce que sa situation représente. Ce fut l’occasion d’une prise de conscience sur cet être fabuleux qui a généré chez moi gratitude et l’envie de protéger. Comprendre le phénomène par moi-même fut important pour tirer mes propres conclusions et mettre en lumière mes propres comportements insouciants.

Au fond, est-ce que l’effondrement des colonies d’abeilles n’est pas un message qui nous est lancé ? Une invitation à remettre en question notre mode de vie déconnecté de la Nature et du bon sens ? Il est à noter que l’abeille est plus sensible et vulnérable aux différentes formes de pollution que l’être humain. Si elle est affectée au point d’en mourir, il est probable que sans nous en rendre vraiment compte, nous le sommes aussi.

L’abeille a besoin d’un environnement sain et respectueux pour vivre et s’épanouir. Tout ce qui est fait pour l’exploiter, la rendre plus productive et lui donner un environnement uniformisé va contre sa nature !

Pour vous en convaincre, je vous invite à regarder les documentaires ci-dessous. Je les ai choisis parce qu’ils couvrent bien le sujet, nous permettent de comprendre et de nous laisser toucher par la situation de cette alliée essentielle pour nous tous…

N’hésitez pas à diffuser l’information sur la situation des abeilles. Elles ont besoin de nous !

André Fortier

_____ Quelques documentaires sur les abeilles _____

 

des_abeilles_et_des_hommes

 

 

 

 

 

Par Markus Imhoof avec John Hurt
Année : 2013
Durée : 92 min

DES ABEILLES ET DES HOMMES

La force de ce documentaire est de montrer la vie et les réflexions des apiculteurs sur le terrain. Il montre ainsi le contraste entre des apiculteurs industriels et artisanaux. Tous sont cependant confrontés à la perte massive de leurs ruches.

Certaines scènes sont remuantes comme voir cet apiculteur américain qui invite le journaliste à écouter « bzz » des abeilles : « tu entends ça ? …c’est le son du pognon ! Le bruit des billets de banque fraichement imprimés ». Révoltant, mais essentiel à voir pour comprendre où est rendue l’exploitation des abeilles !

Voici le lien

 

Mystere_disparition_abeilles

 

 

 

 

Par Mark Daniels
ARTE France, Telfrance, Galafilm
Année : 2010
Durée: 91 min

LE MYSTÈRE DE LA DISPARITION DES ABEILLES

Un documentaire bien fait et dans le ton de grand reportage. Tous les sujets et causes probables de la disparition des abeilles sont couverts.Les solutions sont cependant rares ou douteuses. Exemple : cultiver les abeilles dans les villes (loin des pesticides!) ou créer des abeilles génétiquement modifiées plus résistantes aux différents problèmes !

Voici le lien

 

disparition_abeilles_fin

 

 

 

Mona-Lisa – Mandarava Productions -France 5
Année : 2008
Durée : 52 min

 

DISPARITION DES ABEILLES, LA FIN D’UN MYSTÈRE

Un film qui montre le désarroi de plusieurs apiculteurs devant la disparition de leurs abeilles. On y voit aussi de nombreux aller-retour entre ceux qui dénoncent le problème et les représentants de compagnies chimiques qui tentent de calmer le jeu.Intéressant aussi de voir que le sujet de la perte des abeilles fut un temps un tabou chez les apiculteurs qui se sont interrogés si le problème ne venait pas de leur manque de compétence. Leur sentiment d’échec et de honte faisait qu’il en parlait très peu autour d’eux.

Voici le lien

 

peril_abeilles

 

 

 

 

La semaine Verte – Radio-Canada
Année : 2015
Durée : 60 min

LE PÉRIL DES ABEILLES

Le problème d’effondrement des colonies n’est pas qu’européen ou américain, le Canada fait aussi face à des problèmes. Ce reportage montre très bien comment certains apiculteurs près des champs OGM de maïs sont touchés de plein fouet dans la région de la Montérégie.Un film à voir si vous habitez le Québec !

Voici le lien

 

pollen

 

 

 

Produit par Walt Disney
Louie Schwartzberg avec Meryl Streep
Année : 2011
Durée : 87 min

POLLEN

Un film d’un tout autre genre avec la façon de faire de Disney. Ce film montre l’incroyable sagesse de tous les insectes et animaux pollinisateurs. Bien évidemment l’abeille y occupe une place de choix. On ne pourra que s’émerveiller de certaines scènes qui ouvrent le cœur de par leur richesse et leur beauté.Les problèmes de mortalité chez les abeilles sont exposés pudiquement et le film se termine avec des solutions proposées à l’échelle humaine.

Film en location ou achat

Bande annonce

 

abeilles_societe_parfaite

 

 

 

Wolfgang Thaler & Herbert Habersack
Durée: 50 min
Année : 2008

LES ABEILLES UNE SOCIÉTÉ PARFAITE EN VOIE DE DISPARITION

Un documentaire fort intéressant pour tout savoir sur les abeilles et leur mode de vie. Bien que le film date de plusieurs années, certaines scènes filmées à l’intérieur des ruches sont étonnantes.Vous y découvrirez différentes connaissances concernant les abeilles montrant leur sagesse et leur importance pour la Nature.

Voici le lien